29/03/2017 - Budget 2017-2018 : réactions du Chantier de l'économie sociale

­Québec, le 28 mars 2017 – Le Chantier de l’économie sociale accueille favorablement divers éléments du Budget déposé aujourd’hui par le ministre des Finances du Québec, C ...

29/03/2017 - Logements sociaux et communautaires : un nouvel outil pour ...

­C'est lors d'une conférence de presse le 22 mars dernier à Saint-Romuald que le Groupe ressources techniques (GRT) Habitation Lévy a dévoilé le nouveau portail Web Logis ...

16/03/2017 - Groupe AFFI Logistique se taille une place dans le club sé ...

­Boucherville, le 16 mars 2017 – La mise en place de pratiques innovantes en gestion des ressources humaines a valu à Groupe AFFI Logistique d’être nommée finaliste 2017 a ...

15/03/2017 - Administrateurs recherchés au sein des entreprises d’écono ...

­Inscrivez-vous à la 2e édtion de notre Speed dating!

Le mercredi 12 octobre 2016 : 15H07

À propos de nous

ÉNONCÉ DE MISSION, VISION, MANDATS ET RÔLES

Vision

Le Chantier de l’économie sociale vise la construction d’une économie plurielle qui a pour finalité le rendement à la communauté et la défense du bien commun directement liée aux besoins et aux aspirations des collectivités. Les entreprises d’économie sociale assurent le contrôle collectif et pérennisent la vitalité économique, sociale et culturelle des communautés.

Mission

La mission du Chantier de l'économie sociale est de promouvoir l'économie sociale comme partie intégrante de l’économie plurielle du Québec et ce faisant, de participer à la démocratisation de l’économie ainsi qu’à l’émergence de ce modèle de développement basé sur des valeurs de solidarité, d’équité et de transparence.

Mandats

  • Concerter divers acteurs et partenaires de l'économie sociale au niveau régional et national
  • Promouvoir l’économie sociale comme vecteur de changement social et économique
  • Créer des conditions et des outils favorables à la consolidation, à l'expérimentation et au développement de nouveaux créneaux et projets
  • Participer à la construction d’alliances avec d’autres acteurs socio-économiques et mouvements sociaux en faveur de ce  modèle de développement, incluant l'international

Articulation du rôle du Chantier en rapport avec l’ensemble du mouvement

Les contributions majeures du Chantier de l’économie sociale au cours des prochaines années doivent s’articuler autour des axes suivants :

  1. Faire connaître la vision et la contribution de l’économie sociale au développement d’une économie plus démocratique, durable et solidaire auprès des partenaires et  du grand public
  2. Réunir les forces vives du mouvement de l’économie sociale au Québec afin de créer les conditions et les politiques publiques en faveur de l’entrepreneuriat collectif, et plus globalement en faveur d’une économie plus démocratique, durable et solidaire
  3. Favoriser les liens, échanges de meilleures pratiques et de débats entre les diverses composantes du mouvement par la création et le partage de nouvelles connaissances, analyses et prospectives en soutien à l’action sur le terrain
  4. Favoriser la création d’outils de développement structurants (financiers, commercialisation, recherche, transfert de connaissance)
  5. Favoriser des apprentissages, des échanges et le réseautage au niveau international en impliquant des membres et des partenaires


Histoire

L'histoire de l'économie sociale est celle des hommes et des femmes qui se mobilisent pour répondre aux défis de leur époque et aux besoins de leur milieu. Depuis plus d'une centaine d'années, l'économie sociale imprime ses couleurs dans le développement du Québec. Sous diverses formes et dénominations, à travers plusieurs générations, des organisations et des entreprises collectives ont contribué au développement d'une société et d'une économie plus humaines. Le Chantier de l'économie sociale est né de cette même énergie et de cette même nécessité.

En mars 1996, le Groupe de travail sur l'économie sociale était mis en place dans le cadre de la préparation du Sommet de l'économie et de l'emploi. Le Groupe disposait alors de six mois pour évaluer le potentiel du réservoir de solidarité présent dans toutes les régions du Québec. Fort de l'enthousiasme et du dynamisme suscités par sa démarche, le Groupe de travail était invité à poursuivre, pour une durée de deux ans, ses activités de promotion et d'analyse.

À l'issue de cette période, un travail énorme avait été accompli, mais les acquis de l'économie sociale, bien que tangibles, devaient être consolidés et son développement à l'intérieur de la structure socioéconomique du Québec devait être assuré dans le temps.

Le Chantier de l'économie sociale est ainsi devenu, lors de son assemblée générale de fondation, en avril 1999, une corporation autonome à but non lucratif.





© 2009 Chantier de l’économie sociale - Tous droits réservés
Conception 1|20media