05/06/2017 - Communiqué - Bilan 2016-2017 : Une année sous le signe de ...

­Lévis, le 2 juin 2017 - Une trentaine de membres et de partenaires étaient réunis hier après-midi au Centre historique de la mine King (KB3), à l'occasion de l'assemblée ...

18/05/2017 - Guide sur le financement participatif pour les entreprises ...

­L'organisme Territoires innovants en économie sociale et solidaire (TIESS) propose un tout nouveau guide sur le financement participatif conçu à l'attention des entrepris ...

18/05/2017 - Lancement du fonds d'innovation pour la gouvernance et la ...

­MONTRÉAL, le 15 mai 2017 /CNW Telbec/ - Filaction, Fondaction et la Caisse d'économie solidaire Desjardins s'unissent pour créer le Fonds INNOGEC, un fonds d'innovation p ...

Le vendredi 14 mars 2014 : 15H12

Un engagement senti en faveur de l'économie sociale

Montréal, 14 mars - Dans les locaux de l'entreprise d'insertion Formétal, la chef du Parti Québécois et actuelle première ministre du Québec, madame Pauline Marois, a annoncé aujourd'hui les intentions de son parti en matière d'économie sociale. Elle a réitéré son engagement de longue date envers l'économie sociale en rappelant que les entreprises collectives permettent non seulement de créer de la richesse mais soutiennent également le développement social, ce qui contribue à une meilleure redistribution de la richesse. Elle a souligné à quel point le Québec fait partie et joue un rôle de leadership sur la scène internationale dans ce domaine. Tout en réitérant l'importance accordée au futur plan d'action gouvernemental en économie sociale qui sera déposé dans les plus brefs délais après les élections,  elle  a pris l’engagement d’ouvrir davantage les marchés publics aux entreprises collectives et de rendre disponible l'accès à la capitalisation. Elle s'est engagée à travailler afin de favoriser la relève dans la PME à travers la coopération en milieu de travail.

Présent lors de l'annonce, le Chantier de l'économie sociale se réjouit de ses engagements qui permettront à l'économie sociale d'accroître sa contribution au développement de toutes les régions du Québec.  À l'automne dernier, sous le leadership du gouvernement, une loi sur l'économie sociale a été adoptée à l'unanimité par l'Assemblée nationale. Cette loi reconnaît la contribution de l'économie sociale au développement social et économique du Québec. Le Chantier de l'économie sociale a salué à ce moment les avancées que représentait cette loi sur le plan de la reconnaissance du rôle des entreprises d'économie sociale. Cependant, le Chantier a également exprimé ses préoccupations quant aux moyens et aux mesures prévues afin de maximiser l'impact réel de cette loi cadre. En ce sens, les annonces d’aujourd’hui sont encourageantes.

«Le Parti Québécois annonce aujourd'hui des intentions que nous accueillons très favorablement puisqu'elles répondent à bien des égard aux espoirs suscités par la loi sur l'économie sociale», a mentionné Nancy Neamtan, présidente-directrice générale du Chantier de l’économie sociale. Le Chantier restera vigilant afin que ces intentions se traduisent rapidement en action concrètes si le PQ est reporté au pouvoir. «Nous attendons maintenant les engagements des autres formations politiques en matière d'économie sociale pour que les hommes et les femmes qui s'impliquent quotidiennement dans son développement à travers le Québec puissent faire des choix éclairés lors du scrutin le 7 avril prochain», a conclu Madame Neamtan.

                                                ***

À propos du Chantier

Le Chantier de l'économie sociale est une organisation autonome ayant pour principaux mandats la promotion et le développement de l’économie sociale au Québec. Corporation à but non lucratif, le Chantier réunit des promoteurs d’entreprises d’économie sociale (coopératives et organismes sans but lucratif) œuvrant dans de multiples secteurs d’activités (environnement, services de proximité, communications, loisir, habitation, ressources naturelles, enfance-famille, formation, financement, culture, etc.), des représentants des grands mouvements sociaux et des acteurs du développement local en milieux rural et urbain.

L’économie sociale au Québec en bref

L’économie sociale québécoise est composée d’environ 7 000 entreprises, coopératives et OSBL, œuvrant dans 20 secteurs économiques (arts et culture, agroalimentaire, commerce de détail, environnement, immobilier collectif, loisir et tourisme, technologies de l’information et des communications, médias, manufacturier, services aux personnes, etc.). Elle emploie plus de 150 000 personnes et génère un chiffre d’affaires de plus de 17 milliards de dollars annuellement, ce qui représente environ 8 % du PIB québécois.

                                                -30-

Source : Chantier de l’économie sociale
Pour information : Martin Frappier,  (514) 899-9916, poste  236, Directeur des communications


© 2009 Chantier de l’économie sociale - Tous droits réservés
Conception 1|20media